Quelles sont les conditions à respecter pour bénéficier d’un prêt pour des travaux ?

prêt pour des travaux

Publié le : 27 janvier 20247 mins de lecture

Plusieurs formules de crédits sont disponibles. Vous trouverez parmi les diverses options la solution qui convient le mieux à vos attentes. Des banques connues proposent en effet des accords de prêt, pour embellir ou rénover votre habitation. Alors, nul besoin de procrastiner : soyez prêts pour vos travaux !

Quels prêts pour des travaux ?

Selon le montant des travaux prévus, deux possibilités se distinguent. Si le prix des rénovations ou transformations envisagées n’excède pas 21 500 euros, un prêt à la consommation affecté suffit pour ce financement. Il s’agit d’un crédit sur mesure, pour lequel il faut fournir des devis et justificatifs. Ces derniers attestent que le montant avancé par la banque est destiné à régler vos factures de travaux. Ce choix vous permet l’octroi de fonds sans trop de formalités. Vous n’avez pas non plus à souscrire une assurance invalidité décès, une précaution imposée pour d’autres types d’emprunt. Dans la formule du prêt affecté aux travaux, mieux vaut suivre l’avancée du chantier. Les sommes prêtées sont en effet débloquées peu à peu, tout au long des travaux si ceux-ci prennent du temps. La banque ou l’organisme de prêt verse le montant qui correspond à chaque facture, au fur et à mesure. Pour éviter cet aspect du crédit affecté, qui peut apparaître comme une contrainte à certains souscripteurs, il est judicieux d’opter pour un prêt à la consommation dit personnel. Ce dernier ne requiert pas de justificatifs. Vous pouvez disposer de la somme prêtée comme bon vous semble, y compris pour des travaux chez vous. Ces deux formules sont proposées en agence ou en ligne par des banques connues, par conséquent soyez prêts pour vos travaux ! Plus souple dans ses modalités, le crédit à la consommation personnel coûte plus cher à l’emprunteur que la version affectée, avec des justificatifs à fournir. Par ailleurs, il existe aussi des prêts immobiliers spécifiques pour les travaux très coûteux, qui impliquent une dépense supérieure à 75 000 euros. Ils s’accompagnent de délais de remboursement plus longs. Enfin, certains emprunteurs ont droit à des prêts accordés via des organismes sociaux, comme la CAF, pour des travaux d’isolation.

Quel prêt : affecté ou personnel ?

Les propriétaires qui prévoient des travaux d’un montant relativement modeste doivent pouvoir se décider pour l’un ou pour l’autre, en toute connaissance de cause. Ils ont chacun leurs atouts et le meilleur est celui qui vous convient, en fonction de votre situation spécifique. Plusieurs critères sont importants pour déterminer la formule adéquate. Si vos travaux nécessitent l’intervention d’un professionnel, maçon, peintre ou autre artisan, le prêt à la consommation affecté semble une excellente solution. En pareil cas, le potentiel souscripteur du crédit peut déjà estimer la somme nécessaire, par le biais de devis fournis lors de la première visite des artisans. Cette estimation préalable, fiable et précise, joue en faveur du futur emprunteur. Les devis favorisent en effet une proposition de crédit sur mesure, avec des échéances adaptées aux capacités de remboursement du souscripteur. En outre, ce crédit affecté est financièrement avantageux car son taux d’intérêts s’avère inférieur à celui du prêt personnel à la consommation. Ce dernier ne manque pas d’atouts non plus. Sa flexibilité est appréciable pour les personnes qui ont besoin de liquidités, afin de réaliser leurs travaux elles-mêmes, en achetant du matériel et des équipements. Sans factures à fournir, ce prêt n’entraîne pas d’autres contraintes que des formalités minimales et le remboursement des échéances dans les délais prévus. Certains points sont communs aux deux types de prêts à la consommation. Leur encadrement juridique procure une véritable sécurité aux propriétaires qui empruntent. De plus, l’un et l’autre peuvent se rembourser de façon anticipée, et ce, sans pénalités. Les banques et organismes qui accordent des crédits de ce type ne réclament pas de garantie ou autre acompte. Une renégociation demeure possible si l’emprunteur connaît des difficultés pour rembourser son prêt selon les conditions prévues. Avec un nouveau calendrier de mensualités, moins élevées, le respect du contrat est préservé sans menace d’assignation.

Les atouts du prêt immobilier

Pour les travaux de grande envergure, il est plus judicieux de faire une demande de prêt immobilier. Ce crédit à plus long terme revient moins cher au final, puisque son taux d’intérêts est moins haut que celui des prêts à la consommation. Cependant, l’emprunteur a pour obligation de souscrire une assurance afin de sécuriser ses capacités de remboursement envers la banque. Il faut également prévoir la facturation de frais et la présentation d’une caution, voire une hypothèque. Pour un chantier qui concerne des murs à isoler, ainsi que d’autres parties de l’habitation comme la toiture et les planchers, le prêt immobilier est parfait. Il convient aussi très bien pour tous les chantiers destinés à rendre le logement plus confortable. Il peut s’agir de modifier la disposition des pièces. Ce type de travaux précis entraîne la démolition, puis la reconstruction des séparations intérieures au sein du logement. À l’extérieur de la maison, dans l’enceinte de la propriété, un chantier pour raccorder l’habitation aux réseaux de gaz et d’électricité relève aussi du prêt immobilier. Les travaux de plomberie et autres réparations en lien avec votre habitation sont également du ressort d’un tel prêt, si les devis en attestent. Pour permettre à l’emprunteur de revenir sur sa décision s’il a changé d’avis, une possibilité de rétractation existe. Suite à sa signature, il dispose d’un délai pour résilier son accord : onze jours pour un crédit immobilier et deux semaines concernant un prêt à la consommation. L’assurance d’un emprunt immobilier peut faire l’objet d’une annulation à tout moment. L’assuré n’a pas de préavis à communiquer à la banque (ou à la compagnie qui a établi le contrat). Il peut signifier cette résiliation, quelle qu’en soit la cause, sans avoir à se justifier. Une telle décision mérite cependant d’être pesée au préalable par le souscripteur.

Quand faut-il envisager l’entretien de votre système de chauffage par un professionnel ?
Contactez un couvreur de confiance à Angers pour des réparations de toiture impeccables

Plan du site