Pourquoi demander la prime CEE ?

Publié le : 25 avril 20235 mins de lecture

Vous pouvez demander la prime CEE (certificats d’économies d’énergie) si vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Attention toutefois, car vous devez faire la demande de cette aide financière avant de signer le devis de vos travaux ! On vous explique comment ça marche dans cet article.

A quoi sert la prime CEE ?

La prime CEE, aussi appelée prime énergie est une aide financière versée en contrepartie d’opérations de rénovation énergétique réalisées au sein de votre domicile. Vous pouvez en bénéficier que vous soyez propriétaire ou locataire. Il s’agit de l’un des nombreux dispositifs mis en place par le gouvernement afin d’inciter les consommateurs finaux à rénover leurs logements.

Vous pouvez cumuler cette prime CEE avec d’autres dispositifs, tels que l’aide gouvernementale MaPrimeRénov’, sa déclinaison MaPrimeRénov’ Sérénité pour les ménages modestes et très modestes effectuant une rénovation globale et performante, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), la TVA à 5,5%, ainsi que certaines aides locales à l’image de l’exonération de taxe foncière.

Il faut pour cela que vos travaux correspondent aux fiches d’opérations standardisées du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Ces travaux se veulent les plus efficaces en matière de gains énergétiques et d’amélioration du confort thermique pour les occupants des habitations concernées. Ils répondent à des critères précis et normés, qui servent également à vérifier l’éligibilité aux autres aides.

A qui demander cette aide financière ?

La prime CEE est versée par les « obligés » du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Ces obligés sont les vendeurs d’énergie français parmi les énergéticiens et les enseignes de grande distribution. Ces opérateurs poursuivent des objectifs en matière de réduction de la consommation d’énergie sur l’ensemble du territoire.

Pour cela, ils doivent inciter activement les consommateurs finaux (les particuliers) à rénover leurs logements. Dans ce contexte, la prime énergie se présente comme l’un des outils à leur disposition pour y parvenir. Pour chaque kWh d’énergie économisé à l’issue de travaux de rénovation dont ils sont à l’origine, les obligés reçoivent un certificat d’économie d’énergie attestant du rôle actif et incitatif qu’ils ont mené à cette fin.

C’est pourquoi pour en bénéficier, vous devez d’abord vous inscrire et en faire la demande auprès de l’opérateur de votre choix, et ce avant de signer le devis de vos travaux ! En effet, si tel n’est pas le cas, l’opérateur n’est pas en mesure de prouver avoir joué ce rôle d’incitation et ne peut donc pas vous attribuer votre prime énergie.

Plusieurs types de travaux sont concernés par cette aide financière : l’isolation thermique, l’installation de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire aux énergies renouvelables, la mise en place de diffuseurs de chaleur performants, de systèmes de ventilation ou de régulation thermique efficaces…

Quelles sont les spécificités de la prime Coup de pouce ?

La prime Coup de pouce Chauffage est une singularité du dispositif lié à la prime CEE. Il s’agit d’une offre consacrée au remplacement des chaudières anciennes fonctionnant au fioul, au gaz ou au charbon par des appareils fonctionnant aux énergies renouvelables telles que les pompes à chaleur, les systèmes solaires combinés (SSC) ou bien les chaudières biomasse.

Plus récemment, certains de ces Coups de pouce Chauffage ont été rehaussé à 5 000 euros sans conditions de revenus pour un certain nombre d’équipements de remplacement, comme l’exemple évoqué dans cet article.

L’objectif de l’Etat, avec ces offres, est de pousser les énergies renouvelables afin d’assurer la transition du mix énergétique en France. En effet, plusieurs pays européens dont la France poursuivent un objectif de neutralité carbone à horizon 2050 pour leur parc immobilier respectif. Ces dispositifs doivent donc permettre de faciliter la rénovation des ménages.

Quelles sont les conditions à respecter pour bénéficier d’un prêt pour des travaux ?
Quand faut-il envisager l’entretien de votre système de chauffage par un professionnel ?

Plan du site